Accès gratuit
Editorial
Numéro
Rev. Int. Geomat.
Volume 28, Numéro 1, janvier-mars 2018
Usages collectifs de l’information géographique
Page(s) 7 - 14
DOI https://doi.org/10.3166/rig.2018.00050
Publié en ligne 16 mai 2018
  • Akrich M., Callon M., Latour B. (éd.) (2006). Sociologie de la traduction. Textes fondateurs, Presses des Mines, Paris. [CrossRef] [Google Scholar]
  • Chrisman N. (2005). Full circle: More than just social implications of GIS. Cartographica: The International Journal for Geographic Information and Geovisualization, vol. 4, no 4, p. 23‐35. [CrossRef] [Google Scholar]
  • Debarbieux B., Vanier M. (2002). Ces territorialités qui se dessinent, Éditions de l’Aube, La Tour d’Aigues. [Google Scholar]
  • Debarbieux B., Lardon S. (2003). Les figures du projet territorial, Éditions de l’Aube, La Tour d’Aigues. [Google Scholar]
  • Dodge M., Perkins C. (2015). Reflecting on J.B. Harley's influence and what he missed in ‘deconstructing the map’, Cartographica, vol. 50, no 1, p. 37‐40. [CrossRef] [Google Scholar]
  • Georis-Creuseveau J. (2014). Les Infrastructures de Données Géographiques (IDG) : développement d’une méthodologie pour l’étude des usages : Le cas des acteurs côtiers et de la GIZC en France. Thèse de Géographie, Université de Bretagne Occidentale. [Google Scholar]
  • Harley J.B. (1989). « Deconstructing the map ». Cartographica: The international journal for geographic information and geovisualization, vol. 26, no 2, p. 1‐20. [CrossRef] [Google Scholar]
  • Harvey F., Chrisman N. (1998). “Boundary objects and the social construction of GIS technology”. Environment and Planning A, vol. 30, no 9, p. 1683‐1694. [CrossRef] [Google Scholar]
  • Jacquinod F. (2014). Production, pratique et usages des géovisualisations 3D dans l’aménagement du territoire. Thèse en Géographie et Aménagement du Territoire, Université de Saint-Etienne. [Google Scholar]
  • Lardon S., Roche S. (éd.) (2006). Représentations spatiales dans les démarches participatives : production et usages. Revue Internationale de Géomatique, vol. 18, no 4. [Google Scholar]
  • Lardon S., Noucher M. (éd.) (2016). Prospective territoriale participative et usages de l’information géographique, Les Cahiers de Géographie du Québec, no 170. [Google Scholar]
  • Major W. (1998). Approche de la concertation territoriale par l’analyse systémique et l’analyse lexicale du discours des acteurs. Perspectives d’application aux systèmes d’information géographique, Thèse de doctorat, EPFL (Suisse). [Google Scholar]
  • Mericskay B. (2013). Cartographie en ligne et planification participative. Analyse des usages du géoweb et d’Internet dans le débat public à travers le cas de la Ville de Québec. Thèse en Sciences Géographiques, Université Laval (Québec). [Google Scholar]
  • Noucher M. (2009). La donnée géographique aux frontières des organisations : approche socio-cognitive et systémique de son appropriation, Thèse de doctorat, EPFL (Suisse). [Google Scholar]
  • Nyerges T., Couclelis H., McMaster R. (Eds.). (2011). The SAGE Handbook of GIS and Society. SAGE. [CrossRef] [Google Scholar]
  • Pickles J. (ed.) (1995). Ground Truth: The Social Implications of Geographic Information Systems, The Guilford Press, New York. [Google Scholar]
  • Pornon, H. (1998). Systèmes d’information géographique, pouvoir et organisations : géomatique et stratégies d’acteurs, L’Harmattan, Paris. [Google Scholar]
  • Ritschard L. (2017). Représentations spatiales et processus de Gestion Intégrée des Zones Côtières (GIZC) : application à deux territoires côtiers. Thèse de Géographie, Université de Bretagne Occidentale (France). [Google Scholar]
  • Roche S. (2000). Les enjeux sociaux des systèmes d’information géographique : le cas de la France et du Québec, L’Harmattan, Paris. [Google Scholar]
  • Roche S., Caron C. (2004). Aspects organisationnels des SIG, Hermès-Lavoisier, Paris. [Google Scholar]
  • Scharl A., Tochtermann K. (2007). The Geospatial Web: How Geobrowsers, Social Software and the Web 2.0 are Shaping the Network Society, Springer, Londres. [Google Scholar]
  • Sheppard E. (1995). GIS and society: towards a research agenda. Cartography and Geographic Information Systems, vol. 22, no 1, p. 5‐16. [CrossRef] [Google Scholar]
  • Vinck D. (2009). « De l’objet intermédiaire à l’objet frontière. Vers la prise en compte du travail d’équipement ». Revue d’anthropologie des connaissances. vol. 3, no 1, p. 51‐72. [CrossRef] [Google Scholar]
  • Walser O., Thévoz L., Joerin F. Schuler M., Joost S., Debarbieux B., Dao H. (dir.) (2011). Les SIG au service du développement territorial, Presses Polytechniques et Universitaires Romandes, Lausanne. [Google Scholar]
  • Wood D., Fels J. (1992). The power of maps, Guilford Press, New York. [Google Scholar]
  • Wright D., Goodchild M.F., Proctor J.D. (1997). Demystifying the Persistent Ambiguity of GIS as “Tool” versus “Science”, Annals of the Association of American Geographers, vol. 87, no 2, p. 346‐362. [CrossRef] [Google Scholar]

Les statistiques affichées correspondent au cumul d'une part des vues des résumés de l'article et d'autre part des vues et téléchargements de l'article plein-texte (PDF, Full-HTML, ePub... selon les formats disponibles) sur la platefome Vision4Press.

Les statistiques sont disponibles avec un délai de 48 à 96 heures et sont mises à jour quotidiennement en semaine.

Le chargement des statistiques peut être long.